Merci infiniment,

Mes salutations à la mairesse de Montréal, M Tomlinson, à la députée fédérale Mme Rachel Bendayan, M. Savard, M. Pierre Laurin et toute la famille Laurin présente ici aujourd’hui.

Tout d’abord, j’aimerais profiter de l’occasion pour remercier l’ensemble des différents acteurs du milieu qui rendent possible cette inauguration. C’est avec honneur et avec reconnaissance que la population bénéficiera désormais de cette promenade du nom de Camille-Laurin. Cette promenade piétonne est un ajout important dans ce secteur revitalisé qui encouragera la mobilité durable en plus de rendre disponible un accès plus rapide au Complexe des Sciences.

L’arrondissement d’Outremont et la Ville de Montréal rend par la sélection du nom de cette promenade, hommage à un bâtisseur du Québec qui fait véritablement rayonner notre communauté. M. Laurin a résidé à Outremont et a notamment été directeur du département de psychiatrie de l’Université de Montréal. De plus, c’est lui qui a sensibilisé dans les années 60 les gouvernements québécois aux enjeux de santé mentale qui sont aujourd’hui plus pertinents que jamais. Nous savons également à quel point l’Université de Montréal jouit d’une grande réputation en tant que l’une des meilleures institutions post-secondaires de langue française au monde. C’est donc un symbole fort que cette promenade située sur le Campus des Sciences de l’UdeM porte le nom de Camille-Laurin.

Je crois également, parce que je connais aussi les origines politiques de M. Laurin, qu’il serait heureux de voir qu’il y a aujourd’hui une promenade qui porte son nom et qu’elle remplace en partie la zone de triage du Canadian Pacific.

En tant que député de l’Assemblée nationale, je suis toujours fier de pouvoir admirer l’héritage de mes prédécesseurs. On a beaucoup parlé de l’homme qui a présenté la Charte de la langue française. Ce dont on se souvient moins bien, mais qui est tout de même très important, c’est certaines de ses initiatives, par exemple la SODEC, encore une fois, c’est un rôle majeur qu’a joué à la fin des années 70 le Dr. Laurin. Aujourd’hui, si nos écoles ne sont plus confessionnelles, mais linguistiques, c’est encore lui qui a initié le mouvement. Le parcours inspirant de M. Laurin me rappelle encore une fois la raison pour laquelle je suis ici : construire une société qui nous représente et nous définit, et qui est fondée sur des valeurs de justice et d’équité.

Dès maintenant, alors que les gens défileront la promenade Camille-Laurin en toute sécurité, ils pourront s’imprégner du paysage du nouveau campus innovant de l’Université de Montréal tout en parcourant les rues riches en histoire et en patrimoine d’Outremont. Pour terminer, je tiens encore une fois à féliciter l’ensemble des groupes impliqués : enfin, on a dans notre communauté un projet qui a réussi et merci à tous de faire briller notre communauté.